Éducation au Burkina: les écoles fantômes.

/, Non classé/Éducation au Burkina: les écoles fantômes.

Éducation au Burkina: les écoles fantômes.

Au terme de l’enquête réalisée du 23 juillet au 04 août par le ministère burkinabé de l’éducation nationale dans le but d’assainir le secteur de l’éducation avant la prochaine rentrée scolaire prévue pour début octobre, il a été découvert en plus des 4 142 écoles privées agrées par l’État burkinabè, l’existence de 649 écoles clandestines dans les 13 régions du pays.

Les autorités ont estimé que sur les 649 écoles clandestines seules 423 sont « récupérables », les 226 autres écoles ont été fermées parce qu’elles ne remplissaient pas les critères requis et constituaient un danger pour les élèves et les enseignants. Les écoles « récupérables » disposent d’un cadre approprié pour les enseignants et les apprenants. Un délai de six mois a été accordé à ces écoles pour se mettre en situation régulière. Restons toujours au Burkina Faso où la rentrée du 1er octobre s’annonce sous haute tension dans l’Est du pays.

Selon une note confidentielle d’un responsable de la police, des personnes visent « à implanter des bases militaires à des fins terroristes dans les environs ». Après l’attaque de trois écoles dans la province de Komondjari, l’inquiétude ne cesse de monter dans les rangs de la population et surtout parmi les enseignants qui craignent se rendre dans les salles de classe. Les assaillants ne s’attaquent pas aux civils mais plutôt à tout ce qui représente l’État en saccageant les bâtiments administratifs et les écoles mais aussi les postes de police ; ce qui constitue une vaste opération de déstabilisation du pays.

200 écoles sont déjà fermées dans le nord du pays à causes des menaces terroristes. Le ministère de l’éducation nationale assure suivre la situation de très près et précise que la fermeture des écoles constituerait un mauvais message à envoyer, ce qui pourrait toutefois faire peur aux enseignants et à la population.

Resumé par José DADE

Par | 2018-10-16T17:34:38+00:00 octobre 16th, 2018|Articles, Non classé|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire